RAPIDEMENT SUIVI D'UNE INTERVENTION DE NOTRE PAROLIER ERIC

Publié le par Thierry

Salut à tous,

Je vois que le talent de Thierry pour la bafouille blog-tépéènesque ne prend pas de vacances, et c'est tant mieux !

Pour mon premier post sur le thème lancé par Thierry, en espérant que vous m'excuserez d'être exceptionnellement hors sujet, et à seule fin de relever le moral des troupes, je vous offre un "Requiem pour ce début juillet", que vous pourrez fredonner sur l'air de la "Chanson de Prévert" de Gainsbourg :

Ooooh je voudrais tant queeee tu te souviennes
Ce beau ciel bleuuuu, et ce soleiiil
C’était au mois de juin je croiiis
Mais que ces jours sont loin déjà

( Refrain : )
Début juillet deux mille quato-oo-oo-rze
Restera dans mon souvenir
Ah vivement le mois d’octobre
Ça ne pourra pas être pire…

Touuuut le jour il fait noiiiir, et je frissonne
J’attends la neiiiige, non je déconneee
Mais je rallume la chaudièèère
On choisit pas quand vient l’hiver

Début juillet deux mille quato-oo-oo-rze
Restera dans mon souvenir
Ah vivement le mois d’octobre
Ça ne pourra pas être pire…

C’esssst pas l’moment de s’jeeeeter à la baille
À part peut-êêêêtre, du pont d’la Cailleee
Non j’suis bien mieux au sec chez moiii
J’me réchauffe en coupant du bois

Début juillet deux mille quato-oo-oo-rze
Restera dans mon souvenir
Ah vivement le mois d’octobre
Ça ne pourra pas être pire…

Début juillet deux mille quato-oo-oo-rze
Restera dans mon souvenir
Mais que l'soleiiiil ramène sa pommeee
Et je retrouverai l'sourire !

Commenter cet article