OULALA PLEIN DE NIOUZES SUR LE QU’ON SERT DU 28 MARS

Publié le par Thierry

Ola les manéminémas et les ouagadadoudi,

 

La date approche à grands pas, et qui dit concert dit intendance du concert. Et ouais, c’est comme ca.

Quelle intendance par exemple ? Et bien c’est à chaque fois très varié, comme vous avez pu le constater de moult fois.

LE PROGRAMME :

D’abord une intervention du chef, avec une mise en forme magique de notre fée des programmes, j’ai nommé Séverine, la magicienne de la présentation.

Je ne résiste pas au fait de vous montrer directement son travail de création, pour le programme donc du concert, avec jeu de mots intégré (c’est pas cool, Gégé, même si c’est vrai, de souligner qu’ils sont meilleurs que les miens… c’est pas cool. Est-ce que je parle sans arrêt moi de ton idée de costume à base de morceau d’autruche ? Est-ce que je rabâche sans arrêt que j’ai pas de bas noirs ? Non, moi mossieur chui discret, chui bien élevé, j’dis (presque) jamais de couenneries. Bon, j’te pardonne mais c’est la dernière fois)

OULALA PLEIN DE NIOUZES SUR LE QU’ON SERT DU 28 MARS
OULALA PLEIN DE NIOUZES SUR LE QU’ON SERT DU 28 MARS

Y a pas que le programme dans la vie, bien qu’il soit un élément fondamental d’un concert, et que sans lui, j’ose pas imaginer à quoi ça pourrait ressembler. Mais bon y a pas que lui.

LE PUBLIC (on est prié d’emmener son public avec soi)

Y aussi le public, et là, y faut absolument insister sur la dimension de l’église des BRESSIS que bon, j’en ai la chair de poule rien qu’à y penser. Passe que, mine de rien, y a un lien ténu entre le volume du lieu, et le nombre de paroissiens (si j’ose dire) qu’il peut contenir. Et c’est là que tu interviens cher Tripli, car sans pub, sans bouche à oreille, sans menace auprès de tes proches, point de public.

Je vous propose d’user de tous les moyens possibles : chantage, menaces, crevaison de pneu, envoi de courriers anonymes,… tout est bon pour pousser le pèlerin (qu’est-ce que j’ose en dire des choses ce soir ! de toutes façons, c’est pas la peine de fayoter car le père St Pierre y doit m’attendre avec une batte de baseball et un sourire narquois), le pousser dis-ai-je, à venir nous ouaire, et surtout nous entendre.

Mais le public devant une chorale à poil, ca le fait pas, donc y faut une tenue pour décorer le tripli.

LA TENUE : et non, on s’ra pas à poil.

Voilà ci-dessous le boulot tout mâché par nos petites fées et nos petits fés (la parité c’est pas toujours du même côté), de la commission chiffon.

Yzon tout prévu : le pourquoi ci le pourquoi pas ca. Le coup du pantalon, ca a cloué le bec de mon Gégé, il a pas su coa dire, sa plume lui est restée en travers de la gorge si j’ose (et j’ose !) dire.

Prose de Marie qui a repris au mot près, la quintessence de ce qui s’est dit lors de la réunion chiffon. Elle a su mettre en avant l’intervention de notre chère Lulu dont on connait la mesure en matière de couleur. Tout y est, on dirait du beaudelaine.

Ci-dessous régalez-vous (elle s’est un peu plus foulée que le chef qui a juste envoyé le programme de Séverine en pièce jointe d’un mail. Ouais, Ô grand sachem, c’était un peu court, mais bon on te pardonne. Fayot !)

Bonsoir à tous,

L'atelier "tenue des choristes" s'est réuni après la répétition de ce soir pour décider de la tenue que l'on portera pour le concert "anniversaire" du 13 juin prochain.

Il a été décidé (au grand désespoir de Lulu) d'avoir

- le haut noir  avec des manches longues ou 3/4, pas de manches courtes, mais pour les femmes, possibilité de voile, dentelle, etc... puisque nous chantons dans une salle et non dans une église.

- le bas noir également : pantalon pour tout le monde (pas de Jean).

Sans oublier nos foulards et nos cravates.

Pourquoi pas de jupe ou de robe noire ?

Parce que les jupes auraient été de toutes les longueurs (au-dessus des genoux, sous les genoux, à hauteur des chevilles), et en fonction de la météo, il y aurait eu des jambes nues, des jambes avec des collants couleur chair, ou noirs, bref, nous avons décidé que, pour ce concert, tout le monde sera en pantalon noir.

Je profite de ce mail pour vous prévenir que mardi prochain, la répétition débutera à 20 h 15 à Choisy.

Bonne nuit.

 

Bon, je reprends un peu le crachoir pour vous faire part de la douloureuse amertume qui m’habite ce soir. Meme si je reconnais que L'atelier "tenue des choristes" ca a quand meme plus de gueule que "commission chiffon", je vois que la commission chiffon n’a aucunement fait mention du travail pourtant fouillé et méticuleusement mis en œuvre par la commission chiffon « hommes » qui s’était réunie il y a quelques semaines.

Je ne résiste pas à l’envie de vous montrer ci-dessous le modèle que nous avions retenu, ainsi que le mannequin professionnel qui nous était venu tout spécialement de Paris pour mettre en scène la magnifique tenue que nous avions élaborée.

OULALA PLEIN DE NIOUZES SUR LE QU’ON SERT DU 28 MARS

D’ici quelques jours viendra l’éternelle question de qu’est-ce qu’on bouffe ? Mais je vous réserve la surprise, chuttttt…..

Au fait, on a reçu des estrades toutes neuves, merci la commission.

 

Ouala, cé fini,

A mardi donc et méditez l’amère  déception de ne pas avoir choisi  la tenue de la commission chiffon homme.

 

A pouet,

Jean Paul G.

Ofaite, on répète à CHOISY encore mardi prochain, 20H30.

Commenter cet article

Eric 19/03/2015 18:27

Thierry tu vas encore nous énerver l'un de nos meilleurs ténors. Est-ce bien raisonnable, à une semaine du prochain concert, où chacun devra être au maximum de sa concentration ? :-)

Sinon la tenue noire me semble en effet bien indiquée, car vu que nous allons éblouir le public, il ne faudrait pas que les gens soient aveuglés... :-)