DROIT DE RÉPONSE - MESSAGE DE SYLVIE (BASSE)

Publié le par Thierry

 

J'ai bien pesé le pour et le contre avant d'intervenir, mais je ne pouvais pas rester indifférente.

 

Comment en est-on arrivés là ?

Où va-t-on ?

Quelle est cette fausse polémique ?

 

Depuis toutes ces années passées à la chorale, je ne la reconnais plus depuis quelques semaines.

 

Pendant presque 10 ans nous avons pu lire les articles publiés par Thierry, et nous nous amusions de sa prose ! Alors que se passe-t-il tout d'un coup c'est la guerre, on devrait le censurer !non ce n'est pas sérieux.

 

Je pense au contraire que nous pourrions le remercier de nous régaler, par son style, son vocabulaire recherché, son humour, son engagement pour notre chorale, les petits coups de griffes drôles et jamais injurieux,

 

Nous avons la chance de pouvoir encore nous exprimer, en cette époque de violence, de  politiquement correct,  oui c'est un luxe,

 

Alors quelle est cette censure que l'on voudrait imposer, au nom de quel qu'en dira-t-on......... comme dit la chanson de Florent Pagny « vous pouvez tout prendre….. mais vous n'aurez pas ma liberté de penser » et finalement qui se plaint de notre Blogmaster?

 

Pensons que nous avons la chance d'avoir un super chef de chœur, qui avec son enthousiasme, les défis qu'il nous lance pour être toujours plus hauts , meilleurs, même si parfois nous le chahutons sans méchanceté - sauf erreur de ma part - nous respectons son travail, et je suis persuadée que Thierry n'a jamais mis en doute le choix des chants.

 

Alors gardons la tête froide et restons soudés et que cette fausse polémique ne soit qu'un pschitttt pas sérieux.

 

Mes souhaits pour 2020 :

Soyons légers, heureux de partager le chant qui est notre moteur commun 

 

Laissons derrière nous, les critiques négatives, les blogueurs à l’affût de polémiques non fondées, les grincheux.

 

Restons comme nous l'étions il y a quelques semaines. 

 

Pour terminer Bonne fête de Noël  et vivons en Paix

 

Sylvie la Basse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article