LE REGARD DE L’AUTRE

Publié le par Thierry

Grand merci à toi, Isabelle pour ton intervention.

Cette chorale, comme tous les groupes humains, est-elle exempte d’opinions différentes et variées ? Est-il bon de laisser penser que nous sommes tous d’accord sur tout ? Qui le croira au fond de lui ?

Quel intérêt y a-t-il à faire semblant ? Qui cela sert-il ?

Dans tous les groupes, il faut passer sous certaines fourches caudines. Celles de la chorale me semblent simples et acceptées par tous : c’est le chef de chœur qui choisit in fine, les chants que nous allons chanter car il prend en compte de nombreux critères qui échappent à la plupart d’entre nous.

Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, la chorale est un sport collectif, et il faut accepter cette règle en étant le plus assidu possible aux répétitions et aux concerts, et en acceptant de chanter les chants mis au répertoire par le chef de chœur. Pour autant, il me semble important de lui faire part, autant que faire se peut des suggestions de chants.

Je suis pleinement d’accord pour chanter les chants du répertoire proposés par Denis, et cela même si certains chants (très rares qui plus est) ne me plaisent pas. Et même si je plaisante à leur sujet, je les chante en concert avec autant de sérieux que les autres.

COPERNIC a eu les pires ennuis parce qu’il avait dit que la terre tournait autour du soleil… Mais à cette époque le risque pour sa vie était très important.

Faut-il avoir peur des remarques interrogatives des gens ? Jusqu’où cette peur nous mènera-t-elle ? Si nous avons peur d’exprimer nos avis sur des sujets aussi anodins que des chansons, au sein d’une chorale d’amateur, alors quel sera notre courage si un jour il fallait exprimer des convictions au péril de notre vie ?

Mon intention n’est pas du tout de polémiquer, et chacun s’est rendu compte que la réponse que j’ai faite à Marie était sur le ton de l’humour.

Marie, mon seul objectif, je suis sûr que tu n’en a pas douté un seul instant, était de mettre en évidence nos contradictions et surtout pas de te faire de la peine. Sauf si bien sûr la mise en évidence des contradictions te fait elle même de la peine, dans ce cas, même si j’en suis désolé, je n’y peux rien.

Je tiens en revanche par-dessus tout à la liberté d’expression. Chacun doit pouvoir s’exprimer, sinon quelqu’un va devenir censeur et là, ca deviendra vraiment très grave.

Nous sommes dans une petite chorale amateur, nous avons la possibilité de nous exprimer librement. Il y a tellement d’endroits où la parole n’est pas libre, par pitié, ne créons pas un lieu de censure là où nous avons la possibilité de conserver un peu de liberté…

J’ai l’impression que le texte du blog n’a gêné personne, mais que chacun comprend que ça ait pu gêner quelqu’un. Et on ne sait d’ailleurs toujours pas ce qui a gêné… et qui a été gêné…

Ce flou m’amène à penser que le fond du problème ne réside peut-être pas dans ces quelques pauvres petits mots posés (peut-être maladroitement) sur ce blog, peut-être a-t-il une autre source ? Peut-être cet article n’a-t-il été qu’un catalyseur ?

Je suis persuadé comme toi Isabelle, que « [maintenir]un bel état d’esprit et de l’unité de notre magnifique collectif » est important.

 

Et je pense aussi que ce n’est pas en muselant l’expression que l’on obtient ce résultat. Les choses non dites sont des réserves de poisons qui au bout du compte, finissent par être délétères pour tout le monde.

Les gens qui ne s’expriment pas finissent par voter avec leurs pieds, c'est à dire partir. Donner son avis sur des choses bénignes ne me parait pas donner matière à polémique…

Vraiment j’insiste : que quelqu’un me donne une phrase qui pourrait être mal interprétée en me disant ce qui peut choquer. Pour l’instant, personne ne m’en a proposé une seule.

 

Ce blog existe depuis maintenant plus de 10 ans, et j’y ai écrit à peu près toujours le même type de plaisanteries (excusez le manque d’imagination). Du coup, quelque chose a changé, mais quoi ? J’aimerais le savoir.

 

Biz. Thierry.

 

Ci-dessous la citation d'un auteur a priori inconnu (selon les sources trouvées sur internet).

 

LE REGARD DE L’AUTRE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article