COPINAGE D'ISABELLE

Publié le par Thierry

70.JPG

Publié dans COPINAGES

Partager cet article

Repost 0

COMMENTAIRE DE LISETTE

Publié le par Thierry

"Bonjour 3 Petites Notes


A moi également de vous abandonner cette année. Je laisse ma place de soprane avec regret, mais je n'arriverai pas à dégager suffisamment de temps pour répondre aux attentes de Denis et de voustous.

 

Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année, et comme Aleth ne manquerai pas vos concerts. Longue vie à tous.

 

Lisette"

Publié dans COMMENTAIRES

Partager cet article

Repost 0

COMMENTAIRE D'ALETH

Publié le par Thierry

 

Ci-dessous la prose d'icelle :

 

 

un commentaire vient d'être posté par Aleth Minard sur votre blog le blog trois-petites-notes

 

Bonjour à toutes et à tous, Ca y est, ma décision est prise. Je ne ferai pas la rentrée chantante.

 

La reflexion a été longue, mais bon, tout bien réfléchi, je me suis dit que j'en avais assez d'aller tous les mardis soirs me vouer corps et âme (enfin bon, j'exagère un peu) à un chef capricieux qui me demande de me frotter le visage alors que je passe des minutes chaque matin à appliquer du maquillage, à me dépeigner alors que je fais mon brushing tous les matins, à respirer avec le ventre alors que je me retiens toute la journée de respirer pour essayer d'avoir un ventre plat ou presque.

Bref, je ne veux plus obéir à mon chef de choeur, même si c'est un chef, et qu'il a toujours raison... allez, tout ça, c'est pas vrai. Après 8 années de bons et loyaux services, j'ai juste envie d'aller vers d'autres activités, je ne garderai pas rancune à Denis de ses facéties du mardi soir. Et je regrette de quiter mon groupe de sporane, où on chante si bien, et où on rigole trop ! Mais, bien-sûr, je garde le fil, et ne manquerai pas de venir vous écouter en concert.

 

Bonne rentrée à toutes et à tous.

 

Aleth (Soprane)

 

 

Ô fait, je sé qui cé COCO !!!! ouais, comme j’le dis, je sé qui cé.

La personne en question sait que je sais qui elle est, bref elle sait que je sais qui se cache derrière ce pseudo de la mort qui tue.

Du coup, vu ce que j’ai balancé dans les articles précédents, je vais attendre un peu que l’humain (je reste évasif, sinon, elle va m’en vouloir. Merde, j’l’ai dit) qui se cache derrière ce paravent électronique ait eu le temps de faire son deuil, qu’il (je brouille les pistes) puisse oublier un peu la violence de mes invectives et mon appel à la plus pure délation.

Je reviens vers vous dans ces pages d’ici quelques temps.

A pluche,

 

Thierry.

 

Publié dans COMMENTAIRES

Partager cet article

Repost 0