LE BAL DES FAYOTS - IDEE POUR LES 35 BALAIS

Publié le par Thierry

Oyez les gens du chant et de la bonne humeur,

 

Y parait que not’bonne vieille chorale a 35 ans… elle les fait pas.

C’est pas vieux 35 ans, mais ça se fête.

Et comment cela se fête-t-il ? Ben justement, c’est là que je voulais en venir.

Not’bien aimé chef de chœur requiert pour l’heure l’aide de notre bienveillante imagination. Et pour quel grandiose dessein ? Pour quelle généreuse quête ? Pour la gloire de quel Graal ?

Heu… là faut’calmer mon gars, ya pas d’gral ni de dessin, c’est juste qu’y voudrait saouar si on aurait une idée.

Primo, je ne suis pas ton gars, et deuzio, laisse-moi continuer ma bienheureuse litanie, ma joyeuse complainte de qui cherche un Graal. C’est une sorte d’allégorie pour matérialiser l’éthérique recherche de notre berger du son.

Berger du son, j’t’en foutrais moi y veut quoi le master of cérémonie ?

Il souhaiterait que d’aucun, à la généreuse et fertile imagination, puisse lui communiquer quelques suggestions fort à propos, pour célébrer comme il se doit notre jubilé choralistique.

Ben didonc, il en faut pour que tu nous craches le fin mot de l’histoire. Pour ceux qui aiment le concret : il faut donner des idées au boss pour fêter les 35 berges du bouclar, et en pas tardant pour que la commission concert puisse décider laquelle faire.

Bon Gégé, maintenant ca suffit avec ta plume. L’autre fois, j’ai fait celui qui entendait pas, mais là, bon, ça commence à faire. C’est l’étincelle qui fait déborder le vase. Va y avoir sanction.

Perso, j’ai pas d’idée, je trouve que ca fait fête de fin d’année de quand on était en primaire (faut que j’en parle à ma psy), mais bon c’est sans doute un trauma du subconscient que mon « ca » n’aurait pas complètement digéré, ou un truc dans le genre. Faut pas se formaliser, je ferais ce que la majorité aura voté, de mon mieux (j’m’en fous chui derrière, personne me verra).

On pourrait chanter le curé de CAMARET en canon et torse nu, ça serait une franche surprise. Je suis pas sûr que c’est la suggestion qui recueillera le plus de suffrage, mais zau moins j’aurais versé mon obole.

Au fait, j’ai repéré lors de la répétition un gigantesque bal des fayots. Pire que moi, j’étais limite vexé. Un concert de louange venant de toutes parts concernant je ne sais plus qu’elle bonne idée de notre guide des chants.

Je vous rappelle qu’Alain (Ténor) effectue chaque mardi un travail harassant et infini : il agit en quelques sortes comme un contre-pouvoir salvateur par ses remarques cinglantes. Une sorte de mythe de Sisyphe (merci le correcteur de word) de l’égo. Ca se fait pas tout seul voyez-vous, et là, en une seule répétition, vous mettez en péril des mois de boulot, inconscients que vous êtes.

Comment Gégé ? oui, mais moi c’est pas pareil, je suis un fayot génétique, c’est une sorte de handicap. Parfaitement ! Faut m’plaindre.

Bon les aminches, je crois que j’ai largement abusé de votre patience cette fois encore. Merci au courageux, s’il en reste un, qui est arrivé jusque-là. (j’y suis bien allé moi).

Bizzzzzz,

Salut (jauque),

A mardi pour de nouvelles zaventures.

   

 

Partager cet article

Repost 0

MESSAGE DE SYLVIE

Publié le par Thierry

POUR LE STAGE ORGANISE PAR LA CHORALE ARC EN CIEL avec qui nous chanterons au mois de Mai,

 

Je suis chargée  de rassembler les bulletins d'inscription, pour les envoyer la 1ère semaine de février.

 

Ayant déjà participé a un  stage avec ce chef de choeur, je peux vous dire qu'il est super sympa et que nous passons un bon moment ensemble.

 

Nous sommes déjà 5 TPN alors rejoignez nous,

 

 

A mardi,

 

Sylvie 

 

MESSAGE DE SYLVIE
MESSAGE DE SYLVIE

Partager cet article

Repost 0

COVOITURAGE EXPRESS

Publié le par Thierry

Message de Marie Claire DUBROVAY :

Peut etre quelqu'un pourrait il (ou elle) passer la prendre ? Je ne l'ai pas prevenu, il faut donc l'appeler avant.

Près de 30 cm de neige!... Il me faudrait dégager manuellement presque 30m de chemin pour atteindre la route. Ca m'est (physiquement) impossible. Je ne serai donc pas à la répètition ce soir. Je sais que Denis le comprendra. A mardi prochain. MC

Partager cet article

Repost 0

VOEUX EAU VIVE (Noemie)

Publié le par Thierry

VOEUX EAU VIVE (Noemie)

Le Chœur de l'Eau Vive vous adresse ses meilleurs vœux pour une nouvelle année douce, colorée et rythmée, pleine de fantaisie et de chansons.

Partager cet article

Repost 0

LIEU DE LA PROCHAINE REPETITION

Publié le par Thierry

Bonsoir,
Juste une petit mot pour vous préciser que la répétition de mardi prochain aura lieu à l'espace 2000 à la Balme de Sillingy à 20 h 15.
Bon week end.
Marie-Christine

Partager cet article

Repost 0

CONTES DE MARYSE

Publié le par Thierry

Concert de Noël du 13 Décembre à Choisy
Il y a des milliers d'années, Marie et Joseph ont fui la tyrannie d'Hérode.A l'inverse,des juifs, rescapés des camps de concentration ont embarqué sur Exodus pour rejoindre Israël . Aujourd'hui, encore,de nombreuses familles doivent quitter leur pays et devenir des exil és. C'est le cas de Zohra, Younés et leur fils Walid qui fuyaient l'horreur de la guerre de leur pays, la Syrie. L'histoire est un éternel recommencement.
Ils ont embarqué , avec beaucoup d'autres, sur un vieux rafiot. On leur avait promis la liberté, la sécurité.
Tous vivaient dans une grande promiscuité, les enfants pleuraient. Le bateau surchargé avançait lentement.Pour passer le temps, les voyageurs se racontaient leur vie d'avant : les hommes décrivaient leur beau village traversé par une rivière, les femmes parlaient de leurs parents laissés au loin.
L'évocation de la rivière de leur enfance leur mettaient du baume au cœur.
Tous avaient entendu dire que leur venue ne serait pas appréciée mais ils se rassuraient en se disant : nous avons tous le même soleil, la même couleur de sang, nous vivons sur la même planète, nous sommes tous des êtres humains.
Younés avait de la famille en France, un oncle et une tante, prêts à les accueillir. Younés gardait précieusement cette lettre de France avec ses papiers.

Après de longues semaines, ils débarquèrent en France, le passeur les avait laissés sur une plage, seuls, mais après avoir empoché le prix élevé du transport !!. On était en Décembre, les morsures de l'hiver faisaient ployer les corps face au vent.
Younés , sa famille et d'autres s'étaient mis en marche vers les lueurs de la ville. Ils croisaient des gens, certains les ignoraient, d'autres les injuriaient, mais eux, ils marchaient. Walid pleurait, il avait faim, ses parents s'étaient attardés pour le consoler, lorsqu'une voiture s'est arrêtée. Une femme leur a proposé de les emmener chez elle afin de pouvoir manger et se reposer.
Ce fut comme un soleil dans le périple de Younés, une belle éclaircie et une certitude : ne jamais désespérer des hommes !! Rassasiés, reposés, Younés s'exclama : merci, on nous avait tant prévenus du rejet des immigrés dans ce pays, vous nous prouvez que c'est faux !!
- mes parents viennent du Chili, répondit celle qui les avait accueillis, ils ont du fuir la dictature de Pinochet. Mon père était l'ami de Pablo Neruda, si la France ne l'avait pas accepté, il serait mort torturé en prison. Ecoute la complainte de Pablo Neruda et tu comprendras.
Avant de leur proposer une chambre pour passer la nuit, elle leur chanta : Dors, bébé dors! La belle musique de cette berceuse qui raconte, pourtant, une séparation les rassura avant de les endormir.

Le lendemain, l'enfant dormait enfin d'un sommeil apaisé dans les bras de sa mère quand l'hôtesse invita ses protégés à l'accompagner à l'église du village. Younés la suivit ne voulant pas la froisser. Il se retrouva face à une crèche. Le bœuf et l'âne entouraient un enfant posé sur la paille, un enfant qui lui rappelait son propre enfant endormi.
Puis une jeune femme, elle aussi, immigrée vêtue d'un sari entonna Namaste.
Puis tous les présents se rassemblèrent, tous se donnèrent la main et tous chantèrent:tu es de ma Famille.
Loin de son pays, loin des rites de sa religion, Younes se sentit accepté, accueilli. Des larmes coulèrent sur ses joues. Puis, il partit en courant, revint quelques minutes plus tard, tenant son épouse par la main et son fils dans les bras.
Unis dans cette belle fraternité, ils se sont reconnus dans la prière à Santa Maria de la Guadalupe, eux aussi étaient fatigués d'avoir tant lutté, ils avaient besoin de protection.
Ils se sont aussi reconnus quand les femmes ont chanté la mémoire d'Abraham, l'ancêtre de toutes les religions. Eux aussi se posaient des questions sur le lendemain, eux aussi aspiraient à la paix, eux aussi espéraient un avenir rempli de joie pour leur enfant. Tout le village a ressenti la solidarité qui les unissait,et c'est le cœur empli de joie qu'ils ont entonné Spiritus Dei

Après cette belle journée, Younés et sa famille sont repartis dans un train vers Paris. Ils ont retrouvé les seuls parents qui leur restaient. Puis vint la nuit de Noël. Ce fut avec une ferveur particulière, au goût de fleurs que les habitants de ce village si accueillant ont chanté ensemble.
Le tintement des cloches du Noël Autrichien a semblé plus léger, aérien comme les voix de leurs sopranes.
C'est avec un entrain sans pareil que tous et toutes ont repris les chants de leur enfance : Il est né le divin enfant, Mon beau sapin, Vive le vent et Les anges dans nos campagnes.
Pour terminer ce merveilleux moment, le célèbre Adeste fideles a clos la soirée.
Ce sera aussi la fin de notre concert.

Partager cet article

Repost 0

PHOTOS

Publié le par Thierry

PHOTOS
PHOTOS

Partager cet article

Repost 0

VOEUX DE SUZANNE

Publié le par Thierry

Bonjour à tous, bonjour l’année 2015,

A chacun et chacune, je souhaite une année pleine de bonheur, de bonne humeur et de sourires !
Et pour nous souvenir de ce que nous avons réalisé ensemble en 2014, je vous transfère 2 photos de notre concert à l’église de CHOISY
(puisqu’elles ne paraissent plus sur le site de la paroisse Ste Famille).

Amitiés à tous

Suzanne Berthet

Partager cet article

Repost 0

ENCORE DES VRAIS VŒUX - DANIELLE

Publié le par Thierry

Des sourires, pour chasser la tristesse,
De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,
De la confiance, pour faire disparaître les doutes,
Des gourmandises, pour croquer la vie,
Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,
De la générosité, pour le plaisir de partager,
Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,
Du courage, pour continuer à avancer !

De nouveaux horizons dans nos cœurs

Et une santé pour vivre tous les souhaits de 2015
Bonne Année

Meilleurs vœux

En un mot, je vous souhaite une très bonne année 2015 ! 

 

ENCORE DES VRAIS VŒUX - DANIELLE

Partager cet article

Repost 0

OUF ! DES VRAIS VŒUX, MERCI MARIE CHRISTINE

Publié le par Thierry

Bonjour à toutes et à tous,
 
En ce début d'année, je vous présente tous mes voeux pour vous et votre famille. Que cette année vous apporte tout ce que vous souhaitez, en particulier de bons moments musicaux ensemble.
 
 
En attendant de se faire la bise mardi prochain à Choisy, je vous souhaite une très bonne année.
Marie-Christine
 
 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>