CHORALE OU PAS PENDANT LES VACANCES ?

Publié le par Thierry

 

Bonsoir à vous cher(e)s coreligionnaires, 

 

Il est possible qu’une question même fugace sur ce sujet ait effleuré votre esprit fécond, il est même possible que le début de vos nuits depuis quelques jours, ait transformé la douce torpeur habituelle en une  longues série de minutes pleines de doute, que dis-je de doute, d’angoisse existentielle…  un gouffre immense qui contient un maléfique mélange d’incertitude, de désarroi, de perte de repère, de manque terrible…

 

Est-ce qu’on va répéter pendant les vacances ?

 

Après avoir écouté la 35e version différente du MISERERE D’ALLEGRI, y compris celle des chœurs de l’armée rouge et de la chorale de votre village, vous vous êtes exclamé à haute voix devant l’assemblée ébahie (même si vous étiez seul(e), tellement c’est ébahissant) :  « damned (sic), quand chanterons nous cette merveille ? Sera ce pendant ces vacances ? ».

 

Chaque soprane se demande secrètement, entre minuit et les couvertures, si elle arrivera à monter au do (je crois que c’est un do) si haut, si lointain, si inaccessible…

Pour la question : « à quel moment on chante le MISERERE ? » : pas de réponse, enfin, moi, humble blog master, je ne sais pas.

Pour la question : « y a-t-il répétitions pendant les vacances ? »

 

OUI, IL Y A RÉPÉTITION PENDANT LES VACANCES AUX HEURES ET LIEUX HABITUELS !!!

 

Je sens chacune et chacun le chœur léger à la lecture de cette douce nouvelle. Après une journée de travail éprouvante, ou une après-midi mac do (décibels offerts par la maison)  avec les loulous, il fallait absolument une bonne nouvelle  ce soir.

 

Voilà, c’est vraiment doux d’apporter bonne nouvelle à ses concitoyennes et iens.

Vous pouvez reprendre la douce quiétude de vos nuits, le chant sera parmi nous dans les semaines qui viennent.

 

Pensez à vous couvrir,  les journées sont un peu fraiches, mais peut-être l’aviez-vous déjà remarqué.

 

Que la soirée (ou la journée) vous soit douce,

 

A mardi,

Thierry.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article