COMMENTAIRES DE MARIE LAURENCE, CORINNE ET COCO (?)

Publié le par Thierry

·         Celui de Marie Laurence :

Oui  oui  .....  Je pouvais appuyer sur écrire un commentaire mais je ne l’ai pas fait !!! Je souhaiterais simplement faire suivre ce petit message à tous les choristes !

Merci d’avance !

  C’est la fin de ma toute première saison de chorale, j’ai découvert et pris un immense plaisir à apprendre et à chanter auprès de vous tous ! Je tiens à remercier tous les choristes de  « Trois p’tites notes » pour leur chaleureux accueil à mon arrivée mi-octobre,  et plus particulièrement  mes 2 co-voiturières Sylvie et Aleth  pour leur bonne humeur. 

Aleth, pour m’avoir prise sous son aile les premières semaines de répétitions. Très vite,  j’ai été orientée vers les Alti et là aussi, je remercie les 2 Isabelle, Corinne et Janine pour leur aide et précieux conseils ainsi que  Lulu pour sa gaieté et ses larges sourires si sympathiques. 

Je n’oublie  surtout pas de saluer bien bas notre vénéré  chef de chœur pour son dévouement, sa patience, sa richesse musicale ……. J’allais oublier …… Thierry pour ses excellents et hilarants  commentaires,  vraiment BRAVO !!  Sincèrement désolée pour toi,  mais aucune relève n’est possible …….

 

Je vous souhaite un très bel  été  et au plaisir de vous retrouver en septembre pour de nouvelles aventures chantantes !

Marie-Laurence

 

Celui de Corinne sur le texte sur la chorale venue de l’est  :

Oui je trouve tout ça plutôt vrai, à part peut-être le signe discret à ses amis dans le public, moi j'avais pas remarqué qu'il était discret, lol, mais sinon tout y est!

 

Et celui de Coco (mais qui est COCO ? A la limite ça fout la trouille ce pseudo de la mort qui tue. Ça fait commentaire anonyme, façon « cocorbeau »)

Euh alors moi j'ai une question, excusez mon ignorance, mais des fois il vaut mieux avoir l'air bête que de l'être vraiment, pas vrai?  Voilà ça c'est fait. Je voulais en fait savoir: mais pourquoi "triplinotiens"? Faut-il avoir fait latin moderne pour comprendre, ou bien il n'y a rien à comprendre, ou alors je suis réellement pas un prix nobel. Moi pas compris.

Merci de vos lumières...

Hé hé, et là je reprends mon pseudo de la mort qui tue, on ne sait jamais...  

 

Réponse de l’auteur de ce néologisme que j’avoue humblement très capilo-tracté (tiré par les cheveux) : c’est une espèce d’extrapolation, c’est vrai, très abstruse et complètement absconse de « trois petites notes ». Par exemple, les habitants de PONT SAINT ESPRIT s’appellent les spiripontains  (j’aurais bien aimé l’inventer), du coup les chanteurs de trois petites notes peuvent très bien s’appeler les triplinotiens (ta mission, si tu l’acceptes : insérer la notion de « petites » dans ce mot qui n’évoque que le trois et les notes). Ce que je trouve étrange, c’est que c’est pas le nom le plus bizarroïde que je nous ai donné sur ces pages.

Non, il ne faut pas avoir fait du latin moderne, il faut simplement avoir fumé dans sa prime enfance des herbes dont la morale et la loi réprouvent l’usage. Ou bien être tombé dans une marmite pas vraiment magique qui agit de manière très désordonnée sur les circonvolutions cérébrales, où qu’à la fin, ya court jus.

Publié dans COMMENTAIRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article