ONE LEFT, SNIF…

Publié le par Thierry

 Bonsoir les chanteuses et chanteurs du soir,

Eh ouais, y a répétition demain soir. La dernière avant les vacances, les grandes, la trêve estivale. Deux mois sans notes de musique de trois petites notes.

Les embruns salés, les plages de sable blanc, la douceur des moments volés au temps, le temps pour soi et pour les siens.

Adieu pour deux mois les ouagadadoudi, les alléluia, les toi + moi, les je veux.

Belle journée samedi au col de Tamié, baignés dans la spiritualité des moines, la magie du son de leur église, les fous rires du fort, les chants qui rassemblent autant de gens si différents.

Ça parait peu, mais je suis certain que le chant choral permet de partager des choses subtiles qu’aujourd’hui on ne sait pas percevoir même avec nos machines modernes.

Les machines peut-être pas, mais la constance avec laquelle beaucoup de gens assistent assidument aux répétitions, démontre peut-être que nous avons en nous un capteur de ce partage. On n’y croit pas vraiment car on n’arrive pas à en être conscient, mais inconsciemment, on éprouve le besoin de revenir le mardi soir.

La valse des juillettistes et des aoutiens va bientôt commencer, le tourbillon des préparatifs et des longues transhumances va nous faire perdre la notion du temps. Le bruit des vagues remplacera celui des manéminéma, et les soirées de fêtes auront tôt fait de bousculer les habitudes que l’année scolaire nous a petit à petit imposé.

Le temps n’aura plus tout à fait la même mesure, les choses pas tout à fait la même couleur.

Mais avant tout ça, l’équipe fera un ultime tour de piste pour rendre hommage à nos anciens.

Nous nous retrouverons pour un baroud d’honneur à EHPAD de SILLINGY, pour un petit coup de rouge etc…

Quand : ça sera samedi prochain à 16h00.

Notre chef de chœur ne manquera pas de nous donner les ultimes précisions pour l’organisation de ce show local :

Tenue officielle ou bien Friday ware ? Rendez-vous à 16h00 ou bien un peu avant pour répéter ?

Sopranes sacrulé ?  Biture du diable à tout casser ou bien thé dansant ?

Ouvrez grandes vos oreilles mardi, et surtout n’oubliez pas l’énigme des notes sur les partitions que l’on ne doit pas regarder. Alain a donné un éclairage particulier à cette difficile question métaphysique.

Qui donc reprendra ce glorieux flambeau et apportera lui-même sa pierre à l’édifice ?

Je vous salue bien bas, prenez soin de vous et ne soyez pas trop sages.

Que la nuit vous soit douce.

Thierry.

Publié dans CONCERTS

Commenter cet article

catherine LIX 27/06/2012 15:23


Merci Thierry pour cette belle prose qui traduit si bien nos sentiments à tous !


EH oui c'est presque la fin de la saison vocale et malgré l'été, le soleil, la plage, les amours de vacances ou autres... le sevrage va être difficile ! Un petit creux ou noeud à l'estomac risque
bien de se déclarer vers 20h les mardis soirs de juillet et d'août : LE MANQUE !! Quelqu'un connaît-il un produit de substitution ?


Je propose d'essayer le footing en chantant à tue-tête : après un ou deux kilomètre on ne doit plus être en état de manquer de quoi que ce soit si ce n'est d'air !!


ou peut être une heure de chant sous la douche glacée : quand la voix se fait chevrotante on peut arrêter on ne manque plus que d'une seule chose... de chaleur !


ou encore un 100 m en crawl à la mer en s'égosillant sur quand on a que l'amour par exemple : il nous manquera plus après que le bouche du ou de la maître nageur pour en réchapper !!


Trève de délire ça va être dur !


Je vous souhaite à tous malgré tout les meilleures vacances possibles sous le soleil et avec plein d'occasions de chanter.


A samedi ou à la rentrée selon le cas !


Bises à tous  ( une particulière à mon voisin de concert préféré) aie ! Je sens que ça va fairer des jaloux !!