PAROLES DU CHEF ET DU PRESIDENT (méga solennel)

Publié le par Thierry

Salut les chanteuses et teurs de la balme et de la bonne humeur  réunies,

Ci-dessous un message de notre grand guide de chant devant l’éternel  à coté duquel le soleil n’est qu’une misérable étincelle, et dont la parole illumine le vieux monde par tant de sagesse et d’à propos (oui, carpette, je trouve que ca correspond bien. Merci à Maryse pour cette bonne suggestion et aussi et surtout pour les excellents textes dont elle nous gratifie pendant les concerts.)

Bonjour

 

Pour le programme de notre dernier concert, pas de scoup

On prendra le programme du 17/06 avec les chants en commun (hors chants sacrés ou religieux car nous serons dans la salle de la MJC de Meythet)

 

Notre programme ressemblera donc à :

 

Chante

 

Mon amant de St Jean

J'envoie valser

La montagne

La rivière de notre enfance

 

Que serais-je sans toi

Je n'aurai pas le temps

Tous les cris les SOS

 

Toi + moi

Ensemble

La terre promise

Vaste est la vie

 

Je suis sur qu'on finira notre année dans la continuité de notre concert du 17/06

J'ai beaucoup apprécié le programme qu'on a pu monter cette année ensemble et vous promets encore de très belles choses l'année prochaine, si je suis reconduit par mes patrons à la tête de cette chorale

Mon rêve serait de monter un medley sur les comédies musicales, .... celà tombe bien, ... c'est le theme des fous chantants à Ales cet été, .... J LOCKS (directeur artistique de ce rassemblement de choristes) devrait bien nous sortir un truc sympa

 

Amicalement,

 

Denis

Par ailleurs, notre vénérable président bien aimé, me demande de vous rappeler que le 5 juillet, nous faisons ripaille pour fêter dans la joie et l’allégresse la fin de la saison de chants. C’est marrant, y a deux fins d’années par an, l’officielle, et puis celle du début des vacances d’été.

On a le programme de plus en plus tôt, c’est même plus marrant. Il doit vieillir le chef, ou alors ce sont les nuits passées à chanter des berceuses au dessus du lit de la petite. A quand les bons vieux programmes modifiés la veille au soir, à l’arrache ?  On est des pros, on sait s’adapter. Alain a su s’adapter depuis longtemps en préparant ses partoches le jour du concert au moment où l’autre chorale chante sa dernière chanson, en espérant fiévreusement qu’ils auront un bis…

A mardi,

Ne lâchez rien,

Thierry.

 

Publié dans CONCERTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article