PLEIN DE TRUCS

Publié le par Thierry

 

Salut les chanteuses et teurs,

 

WEEK END DE CHANT :

 

Eh ouai, notre chef vénéré que même les meilleurs chanteurs professionnels nous envient et dont le talent illumine etc… reprend une vieille et très bonne habitude cette année, celle d’organiser un week end de répétition (oui, gégé, et de bouffe aussi.)

 

Ce sera le week end du 5/6 novembre prochain. Avec cette année une particularité…

 

La sueur commence à perler sur les fronts, l’idée de chanter seul devant la foule provoque des bouffées d’angoisse…

Le chef va désigner des solistes (musique de film d’horreur). Vu le silence qui régnait au moment où il l’a dit pendant la répétition ce soir, on a l’impression qu’il va choisir une jeune vierge pour le sacrifice rituel  aux dieux de la montagne. Celles qui ne sont pas vierges ne seront pas bannies pour autant.

 

Bref, il va donc choisir à priori quatre malheureux promis au lexomil jusqu’à la fin de l’hiver, et qui devront être présents dès le samedi matin, pour se préparer mentalement à la terrible épreuve (oui, et un peu vocalement aussi).

 

Sinon, les heureux « pas élus » ne commenceront qu’après le repas du médio, dans une sérénité et une plénitude que n’aura pas manquer de leur apporter la sieste salvatrice du samedi après midi.

 

Il faudra quand même être là vers les 14h (à redéfinir, ca change chaque année aux grés des caprices des dieux de la montagne.), et nous ne seront libres que vers les 18h (oui gégé, les solistes aussi).

 

Dimanche matin vers 9h00 (attendez le contre ordre avant de régler le réveil), fin des hostilités vers midi.

 

BIZUTAGE :

 

Comme chaque année, notre admirable chef dont les éloges ne peuvent démarrer qu’au niveau de la stratosphère, souhaite voir les nouveaux venus en petit comité.

 

Ca ne concerne pas les ténors pour d’obscures raisons de népotisme, mais tous les autres qui le peuvent sont invités à arriver à la répétition à 19h45.

 

PAR CHŒUR ? VOUS AVEZ DIT PAR CŒUR ?

 

Notre sérénissime chef a vivement insisté (j’essaie d’arrêter le fayotage, mais j’y arrive pas… ), il faut connaitre un chant par cœur : « l’envie d’aimer ». Je sé pas pourquoi, mais bon quand le chef y dit, eh ben, ya qu’une seule réponse possible et c’est « oui, chef ! ».

 

PLUMES D’ANNICK :

 

Annick va venir avec un bouquet de plumes dans … son sac. Elle a acheté des broches à base de plumes de... heu, bref des plumes quoi, pour ajouter encore plus d’élégance à la gente féminine de notre chorale.

Oui, bon Alain, je reconnais que c’est un peu fort. Mais bon, on est quand même vachement moins nombreux.

Mesdames, pensez donc à vous munir de quelques monnaies pour défrayer notre journaliste locale.

 

A VOS BRUSHINGS :

 

Si toutefois les dieux de l’espace 2000 daignent consentir à ce que nous puissions bénéficier des estrades, Annick nous prendra en photo pour agrémenter la rubrique des activités locales.

 

Voilà, cé tout,

 

Que la nuit vous soit douce et les rêves enchanteurs,

 

A pouet,

 

Thierry.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article