TRUCS DE FIN D’ANNEE DE CHANT (donc milieu d’année 2012)

Publié le par Thierry

 

Salut les filles et les gars qu’aiment bien pousser la chansonnette,

Ça sent déjà un peu les vacances qui arrivent, on entendrait presque chanter les cigales s’il ne pleuvait pas autant, et qu’on fût (si on peut dire fut ? tant pis, j’avais envie de l’écrire là) plus au-dessous du 45e parallèle que nous le fûmes (eh ben peut-être que c’est une faute de concordance de temps, mais bon, ça jette non ? fûmes ?).

Bientôt nos gosiers ne rempliront plus l’air de délicieuses mélodies, bientôt les ouagadadoudi ne seront plus qu’un souvenir, on se surprendra à espérer la rentrée, puis la douceur de l’été, la magie des vacances et l’air marin nous emporteront dans leur danse et la rentrée nous surprendra comme d’habitude.

Mais zavant tout ça, Oyez oyez les nouvelles qui suivent :

1.       Retenez dès à présent sur vos tablettes la date du 30 juin, pour un ultime concert avant la pause estivale.

 

2.       Repas de fin d’année : cette année, le repas va durer une journée. Ça va commencer par un départ collectif en car direction les cloches. Heu le musée des cloches PACARD (j’espère que ça s’écrit comme ça). Ensuite, on ira chanter avec les moines de Tamié, des chansons paillardes, ils en connaissent plein. Après grand festoiement dans le monastère, le vin coulera à flot, et les tonneaux de bière seront mis en perce.

Houla, miséricorde, je me suis laissé entrainer par mon élan sur des pentes glissantes que la morale réprouve, ça frise le blasphème (œuf et misme), et je risque l’excommunication. En fait, le début est juste, on va chanter des chansons dans l’abbaye, mais des chansons obscurantistes (of course), et y aura pas bombance avec la calotte (c’est pas comme dans le temps : ne dit-on pas « gras comme un moine » ?).  

Mais, bonne nouvelle, y aura bombance quand même, puisque la commission des festoiements va nous régaler d’un apéro super, dans le fort de Tamié tout proche. On devra apporter chacun son piquenique et moi je ferais des… heu, non.

Cé bienbo, mais c’est quand ton truc ? le 23 juin.

Combien que ça coutera ? eh ben, dans les 15 € chacun, y compris le car.

A quelle heure on regagne nos pénates ? vers 18h.

Voila les choses sont dites.

A mardi, et soyez (pas trop) sages.

Thierry.

Publié dans DIVERS

Commenter cet article