COPINAGE

Publié le par Thierry

Le Chœur d'hommes du Semnoz
chantera à l'église d'Allèves le samedi 25 mars à 20H
et donnera un second concert le dimanche 26 mars à 18H à l'église de Frangy.

Entrée libre.
Merci de bien vouloir relayer l'information.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric 18/03/2017 13:29

Bonjour à tous,

Nous le savons, l’année prochaine, nous serons amenés à chanter devant le public sans nos classeurs.
Cela m’a inspiré cette complainte du choriste, calquée sur la chanson de Céline Dion « Encore un soir ». À fredonner sans partitions :-)

Sur « Encore un soir », prêts ? 1, 2, 3 :

Des lign’, u-ne clé de sol, c’est à n’y pas croire,
C’était pourtant hier, mentirait ma mémoire
Je suivais sur la portée, la ribambel-le des notes

Oh, c'est pas pour me plaindre,
Ça, vous n'avez rien à craindre
Denis nous avait prév’nus,
Au concert on se-ra tout nus
Ce jour-là plus de papier,
Face au public envoûté…

Mais quand on vit trop beau trop fort,
On en oublie le temps qui passe
Comme on perd un peu le nord,
Nos partitions font no-tre bonheur
À peine le temps de s'y faire,
À peine… Faut fermer le classeur
Oh si je pouvais...

Encore un soir, encore une heure,
Avant d’entrer sous les projec-teurs
Une faveur, mon beau classeur,
Juste un… p’tit coup d’œil…

Un p’tit fafiot, juste un mémo,
Pour tout chanter encore ou bien se taire l’air ha-gard
Juste un support, à peine encore,
Même s'il est tard, trop tard…

Je suis si habitu-é,
Accroché à mes grimoires,
De ne faire confiance qu’à mes yeux
Plutôt qu’à ma mémoire,
Ça restera mon tabou
Oh, juste un léger retard

Y'en a tant qui chant’ pour rien
Au volant, dans leur salle de bains !
Qui chant’ pour se sentir vivants,
Comme des her-bes folles au printemps
Oh je jette mon classeur aux orties
Si j’ai enfin confiance
Si je pouvais…

Encore un soir, encore une heure
Avant d’entrer sous les projec-teurs
Une faveur, mon beau classeur
Juste un… p’tit coup d’œil…

Un p’tit fafiot, juste un mémo,
Pour tout chanter encore ou bien se taire l’air ha-gard
Juste un support, à peine encore,
Je sais, il est tard…

C'est pas grand-chose, rien qu'une clause,
Que ma pau-vre mémoi-re se repo-se
Et caresser… juste un cahier… Une portée…

Encore un soir…
Encore une heure…
Un p’tit fafiot…
Juste un mémo-o-o !

Un soir…