POÉSIE CALENDAIRE DE NOTRE POÈTE ERIC

Publié le par Thierry

On est pile le 28, et le 28 c'est dans un mois !
Ça m’a inspiré une petite chansonnette sur l’air de « Né en 17 à Leidenstadt ».

Prêts ? c’est parti :

Si on était pile le 28, le mois prochain
En noir et blanc sur - les gradins
Me montrerais-j’ meilleur ou pir’ que main-te-nant
En entonnant tous - mes chants ?

Entrainée de longs mois, en boucle, en permanence
Elle est mon Graal, mon - fer de lance
Aurai-je son appui, aura-t-elle ma confiance
Ma mémoire à ce - moment ?

Si traitreu-se-ment, une peur panique, me terraaasse !
Si soudain j’me dis « Je me casse » !
M’enfuirai-je en - me faufilant- sous les gradins,
Ou soutiendrai-je les - copains ?

Mais si jamais mon disque dur me joue des tou-ours
J’ai un matos pas - très à jour
Je sais qu’on s’ra pas tous en panne au même moment
Et c’est bien récon-fortant !

On saura bientôt c’qu’on a vraiment dans nos ventres
Dans le chœur des voix qui s’élancent
L’âme d’un couard ou d’un choriste ou d’un lourdaud
Ou le pire ou le plus beau
Serons-nous de ceux qui jaillissent, ou bien de dociles robots ?
Quelle couleur auront - nos mots ?

Quand on sera pile le 28, le mois prochain
En noir et blanc sur - les gradins
On donn’ra le meilleur, ce s’ra un bon moment
On s’en souviendra longtemps !

On comprendra alors pourquoi on a dû bosser si longtemps…
À voir le plaisir des gens !
.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CATHERINE LIX 29/03/2018 16:13

Je n'aurai qu'un seul mot : génial !!
Bravo Eric !

Danielle 29/03/2018 09:27

génial ce texte, si fortement ancré dans notre actualité!!! bravo Eric