TOUS A MEYTHET LE 17 JUIN

Publié le par Thierry

Chers choristes triplinoticiens,

On va un peu récacapéter tout kaisse ki fo savouar (j'fais sms en première langue)

Le chef est un peu stressé, c'est plutôt bon signe.

Ayons tout de même une pensée émue pour cette pauvre Ségolène (pour les ignares c'est la femme du chef, oui Gégé, comme Bonemine. Je vois que tu as des lettres, chui épaté. Pour ceux qui ne connaissent pas Bonemine, c'est pas la peine de lire le reste).
Pourkoi cette pensée émue ? Et bien parce qu'Abraracourcix, heu ... Denis est encore bien plus insupportable qu'à l'habitude durant les jours qui précèdent un concert.

En résumé, il est un peu nerveux, et Ségo est pas loin de mériter la canonisation (non, Gégé, ca veut pas dire qu'elle aime bien boire).

Alors, je vous propose qu'en bons choristes bien disciplinés que nous sommes (oui, Gégé sauf toi, passke té un reubel, yes!), et ben on fasse en sorte keu leu chef, y soit détendu et rassuré.

Comment ki fo fer ? Entends je au loin.

Je propose la série de mesure suivante (n'hésitez pas à commenter si vous avez des idées. Mesdames, avant de vous lancer dans des solutions techniques complexes, n'oubliez pas que des enfants et Ségolène lisent ce blog)


1- Arriver à l'heure à la répète à l'église. Il a jamais été bien cool avec les horaires, mais ces derniers temps ça s'est aggravé. Donc 18h45 dans l'église.

2- Se positionner là où qu'il a dit : ça c'est nouveau, il avait pas trop cette fixette avant, je pencherais volontiers pour un caprice de diva. Donc, même si té pas à coté de ta copine, ou même si t'es juste devant les trompettes de Jericho des basses (même les tenors), en ben tu te mets où qu'il a dit et tu fermes ta.. Enfin pas trop longtemps passe que si tu la fermes trop longtemps, et que le concert est terminé, ça risque de faire un effet impressionnant, et pas forcément celui recherché au départ. On se met à la même place que lors de la dernière répèt.

3- On regarde le chef pendant 90% du temps, et sa partoche, le reste (oui Gégé, cé juste, dis donc non seulement tu as des lettres mété ossi for en math). Et oui cher balmi, il vaut mieux ( je dis pas que c'est bien) dire parfois un mot approximatif, que d'être en retard ou en avance.

Rien que ces trois trucs, et là, le chef du village il é teureu.

Bon, y a d'autres suggestions : que l'équipe de France gagne au football, mais sur ce coup là, on n'a pas tro la main.
Y a aussi le chocolat Milka, mais avant les concerts, y peu pas manger.

Mangeage : il fo apporter beaucoup à manger et à bouar, car il y aura environ 150 personnes à nourrir. Prévoyons chacun pour 3 personnes et ça devrait être bon.

Et SURTOUT DES BONBONS POUR LES ENFANTS
De l'eau et des jus de fruit.

Mardi prochain ya pas repetition.

En revanche, le 28 juin, la répétition est remplacée par une orgie, soit dedans si Toutatis est en colère, sinon dehors, près du lac.

Lors du dernier concert, il y a eu plein de volontaires pour le démontage et le chargement des estrades, et c'était très cool. On a même pu avoir un coup à boire et manger des trucs salés.
Mais du coup, les estrades sont têtues : cette fois ci aussi il faudra les démonter.

Je crois que j'ai balancé tout kaisse que je voulais dire, qu'il ne me reste plus qu'à vous faire des bisous pour vous souhaiter une bonne nuit.

À demain pour le feu d'artifice, la piste aux étoiles du chant choral, tous à Meythet.

Biz,

Thierry.

Commenter cet article

Eric 21/06/2016 16:47

Bonjour à tous,

Après le somptueux bouquet final de vendredi avec les enfants (dans une église pleine à craquer), notre année de chorale aurait dû se terminer ce soir par une ultime répèt-buvette, mais comme vous le savez notre chef de chœur préféré est en Roumanie.

Qu’à cela ne tienne, on va pouvoir chanter quand même, car je nous ai concocté une petite chanson de circonstance qui fleure bon les voyages et les vacances.
Ça se chante sur l’air de « On ira tous au paradis » de Michel Polnareff.
Prêts ? C’est parti :

On ira tous en Roumanie, même moi !
Voir du pays avec Denis, on ira !
À Bucarest, Timis-oara
Manger le bulz, boire la țuică
On ira tous en Roumanie !

On ira tous en Roumanie, même moi !
À pied à ch’val, ou en lada, on ira !
Pendant qu’Denis s’ra au turbin
Dans tout l’pays, on f’ra les malins
On ira tous en Roumanie !

On ira tous en Roumanie, même moi !
Voix de caverne, ou bien diva, on ira !
Qu'on chante bien, qu’on chante mal
On sera tous invités au bal
On ira tous en Roumanie !

On ira tous en Roumanie, même moi !
Les vieux barbons, les jeu-nes oies, on ira !
Aux belles roumaines, on f’ra la cour
Pour Ségolène, Denis s’ra au four
On ira tous en Roumanie !

On ira tous en Roumanie, même moi !
Voir du pays avec Denis, on ira !
À Bucarest, Timis-oara
Le temps d’un rêve, on s’envol’ra
La lalala la lalala !...