UNE BIEN BELLE JOURNÉE

Publié le par Thierry

C'est vrai que ce fut une belle journée, et pas seulement parce qu'il a fait beau.
Merci à not´bon chef vénéré, de tout ce travail de préparation, pour cette prestation tellement bien millimétrée qu'on n'avait l'impression qu'elle ne l'était pas. Merci à toi.
Les blagues ont été bien foireuses, comme on les aime, ça a même failli éclater en pugilat, genre match de hockey, quand un ténor spécialiste de la vanne foireuse (encore pire que votre blog mestre) a invectivé une représentante féminine du pupitre des basses (je ne cite pas de nom par discrétion).
On a eu droit à une réponse enflammée de l'intéressée, genre la tirade des nez de notre bon vieux CYRANO. Je ne reprendrais pas tous les noms d'oiseaux dont elle nous a abreuvé, mais j'ai retenu tout le bien qu'elle pensait d'une éventuelle cohabitation avec la gent masculine, et le bonheur très visible qu'elle éprouvait à n'avoir pas choisi cette solution.
La vigueur de cette explosion verbale a fait baisser la tête de l'ensemble du pupitre des ténors, que l'on a vu soudain pris d'un violent et irrépressible besoin de classer ses partitions. Y compris de la part de ceux qui ne les classent jamais (suivez mon regard).
Un grand moment de théâtre et il faut bien le dire aussi, de machisme inversé (si le mot existe, merci de vos retours zavisés). A un moment j'ai même pensé que la gifle n'allait pas tarder (non, j'deconne), mais on sait se tenir, quel que soit son genre et son pupitre, et tout s'est arrêté après quelques joyeux échanges de mots que la morale m'interdit de citer ici.
Merci aussi à celles zé ceux qui ont préparé de très bonnes nourritures terrestres (oui, y a même des hommes qui cuisinent, et pas que des quiches...), la pause du medio a aussi été un beau moment de partage.
On a eu aussi un grand moment de vidéo, avec notre concert de MEYTHET. Maintenant on a vu ce que le chef voit tous les mardi, (je comprends pas comment il fait pour ne pas être plongé dans une grave dépression), y a plus qu'à. Non j'deconne, on était bo avec nos bouches grandes ouvertes et nos rictus de joie qui mimaient la douleur à s'y méprendre.

Merci à tous pour cette belle journée.

A mardi.

(Si si gégé, y a bien repet, comme d'hab. Même lieu, même heure)

A pouet,

Thierry.

Commenter cet article

Eric 12/02/2014 19:44

Dur dur de passer derrière la symphonie de mots du commentaire d'Alain. Quel talent !

Bien sympa ce dimanche de chorale. Convivial et néanmoins studieux, et néanmoins amical, et néanmoins sérieux, et néanmoins divertissant, et néanmoins gastronomique... Avec vidéos et critiques constructives en prime. Que demander de plus ?

Certes, il y eut des dos raides et des voix cassées... Mais pas parmi les buveurs de génépi. Comme quoi la santé par les plantes, y a que ça de vrai.

Mardi Denis nous a fait un superbe numéro de mime pour Soleil. Inoubliable ! :-)

A mardi !

Alain Meyrier 11/02/2014 14:04

"En avant la musique"
Concerto pour deux voix et trois mouvements.

1-Coeurs et chœur- Unisson- Pas de bémol à la clé. Moderato cantabile.
On perçoit,entre deux pauses,bien présent,le motif des pupitres des ténors.
2-Reprise "più forte" des ténors qui ont pensé qu'il était de bon ton de couvrir la voix des basses.
Réponse "crescendo" ,"forte"des basses,en écho aux ostinati des ténors.
Echanges rythmés,martelés.

3- Final. Maestoso. Tutti molto vivace.

Le concerto s'achève sur un retour au calme.Soupir de tous Harmonie retrouvée.

PS: j'ai volontairement oublié le nom des concertistes et j'ai préféré parler Des ténors et Des basses.

Alain (Basse)